Acupuncture et Dépression

Acupuncture et Dépression

Ré-apprendre à apprécier la vie   

 

La dépression est un trouble de l’humeur caractérisé par des symptômes physiques et psychologiques qui peuvent être préjudiciables au fonctionnement quotidien normal.

 

Acupuncture et Dépression

 

La dépression peut affecter l’ensemble du fonctionnement de l’organisme et se manifester par différents symptômes dont voici les plus courants :

 

Symptômes

  • l’insomnie
  • l’anxiété
  • les crises de larmes
  • l’inquiétude,
  • l’incapacité à se concentrer,
  • des courbatures,
  • des troubles d’estomac
  • et un manque d’intérêt pour les activités que l’on appréciaient précédemment.

Le traitement moderne de la dépression

La médecine moderne traite généralement la dépression avec la psychothérapie et / ou des antidépresseurs indépendamment des symptômes spécifiques présentés par le patient en dépression.

L’approche orientale de la dépression

Aujourd’hui, on estime que plus de six millions de Nord-Américains prennent des antidépresseurs.  Six millions de personnes, presque autant que l’entière population du Québec. Malheureusement, au cours des dernières années, de plus en plus de réactions indésirables ont été rapportées suite à l’utilisation de cette classe de médicaments.  Si bien que la question qui se pose souvent est : «Existe-il un traitement efficace et sécuritaire de la dépression que je peux prendre régulièrement sans crainte d’effets secondaires?» «Quelle est l’approche naturelle pour traiter la dépression?»

En clinique, nous nous faisons souvent posé la même question de la part des patients, psychologues et autres professionnels de santé :

«Comment les asiatiques en général traitent la dépression?”

Les antidépresseurs ne sont pas familiers pour la plupart des Chinois, pas même pour les professionnels de santé en Chine. Plusieurs médicaments antidépresseurs ne sont même pas disponibles dans les hôpitaux chinois. Ce n’est pas que les Chinois expérimentent moins de stress que les occidentaux, car il est très difficile d’éviter le stress dans le monde d’aujourd’hui, peu importe où nous vivons. Mais les asiatiques font face au stress et aux problèmes émotionnels différemment: ils utilisent l’acupuncture et prennent des formules à base de plantes naturelles plutôt que de recourir à la médication chimique.

La médecine chinoise intègre des siècles d’expérience dans le traitement de la dépression. Le premier livre médical, le Huang Di Nei Jing, qui a été écrit 2300 ans av. JC, contenait déjà des théories sur les origines de la dépression. En médecine chinoise, les problèmes mentaux ou émotionnels comme la dépression sont attribuées à un déséquilibre général de tout l’organisme et se doivent d’être traités avec une approche personnalisée.

La médecine traditionnelle chinoise, incluant l’acupuncture et la pharmacopée, est un moyen sûr et efficace pour faire face à la dépression. L’acupuncture, les formules à base de plantes et la diététique chinoise ont été utilisés en Chine depuis plus de 5000 ans, mais ne sont devenus courantes en Occident que depuis une quarantaine d’années.

Pour la plupart des patients qui consultent, plusieurs médicaments antidépresseurs ont déjà été essayés avec des résultats décevants ou des effets secondaires importants. Certains veulent se sevrer de leur médication, alors que d’autres hésitent à débuter un traitement à base d’antidépresseurs et cherchent une alternative. Quoi qu’il en soit, la majorité des patients qui consultent ressentent une amélioration importante de leur condition suite aux traitements. Chaque cas doit être traité différemment afin que le traitement soit le plus personnalisé possible.

Soigner une dépression, ne se limite pas à l'éventuelle prise de médicaments, mais à changer certaines habitudes de vie... voici 8 conseils pratiques qui pourront vous aider :

1 – Faire une pause !

Dans cette vie tumultueuse, où on a le temps de rien, pourquoi ne pas s’arrêter un petit instant ? Au moins quinze petites minutes par jour, pour prendre conscience de soi, de sa respiration, de ses sensations…

2 – Renouer avec soi-même

Là, il est question de se réconcilier avec soi-même. Le meilleur moyen pour retrouver cette bienveillance envers soi, est de s’adresser à son âme d’enfant, que l’on a tendance à oublier, et de l’écouter. Prendre soin de soi et soigner le regard que l’on a envers soi-même.

3 – Nourrir votre intérieur

Maintenant que vous avez renoué le contact avec votre âme intime, il ne faudra dorénavant pas la délaisser. Offrez-vous le loisir de l’écouter, faites le point sur vos envies et vos besoins intérieurs, et employez-vous à les mettre en pratique. De l’envie de vous mettre au patin à glace, au besoin de vous retrouver à la campagne, autant de façons originales de ranimer notre flamme intérieure, si spécifique à chacun.

4 – Bouger avec plaisir

Si l’activité physique est bonne pour la santé et les neurones, elle est aussi bonne pour le moral ! En effet, l’activité physique, quelle qu’elle soit, peut se vanter de vertus destressantes et antidépressives. Que vous soyez sportif ou non, la question n’est pas là. L’important est de suivre son niveau, de progresser sans vouloir aller trop vite, et surtout, surtout, de se faire plaisir !

5 – Respirer !

La respiration consciente est un moyen infaillible pour éviter le sentiment de ‘déconnection’. Pour cela, une technique simple : mettez-vous au calme, et respirez amplement, en prenant bien le temps d’expirer en profondeur. Puis, laissez-vous porter par le flot léger de la respiration. Imaginez que chaque inspiration apporte de l’air pur à votre cœur, et que chaque expiration le débarrasse des déchets. Si des mauvaises idées font leur apparition, continuez le cycle et laissez les couler.

6 – Prendre la lumière

Prendre du soleil (sans excès) permet de se faire plaisir, et de se refaire un stock de vitamine D (une des vitamines qui joue dans la bonne humeur). Et puis, tout le monde le reconnaît, le soleil est bon pour le moral. La lumière permet même d’équilibrer nos rythmes biologiques, y compris ceux du cerveau émotionnel.

7 – Cultiver les bonnes relations

Parmi les différents conseils contre la déprime, les relations avec les autres ont quelque chose de vivifiant. S’ouvrir aux autres, ressentir de la gratitude pour quelqu’un, se réjouir du partage, donner de la tendresse… autant de ‘bons’ sentiments qui nous protègent de la dépression. Outre les relations toxiques qu’il vaut mieux éviter, toutes les relations, même en dehors la famille, doivent être cultivées.

8 – Agir en fonction de vos valeurs

Chaque minute qui passe, gardez en conscience vos valeurs. Et chaque jour qui passe, agissez autant que possible en ce sens. Mettre en œuvre ses valeurs peut-être la source d’une grande satisfaction quotidienne. Et le sentiment, ainsi obtenu, de vivre en accord avec soi-même est en quelque sorte une protection contre la dépression.

 

Questions fréquemment posées…