Diététique chinoise du printemps

Selon la médecine chinoise, certains organes sont plus sollicités à différents moments de l’année. Les organes dominants durant la saison du printemps sont le foie et la vésicule biliaire. Afin de s’harmoniser avec la saison et maintenir un fonctionnement optimal, il conviendra de modifier notre alimentation et nos activités pour se préparer au printemps. Il faut redonner vie, petit à petit à notre système digestif. La diététique chinoise nous permettra de renforcer notre système immunitaire, de nettoyer nos organes et d’en faciliter leur fonctionnement. Ceci favorisera la production de sang et de liquides organiques, stimulera la création de nouveaux tissus et augmentera notre niveau d’énergie.

Le foie au printemps

Le foie a pour fonction d’assurer la libre circulation de l’énergie dans le corps et de stocker le sang. Une alimentation trop riche, trop grasse, ou trop chargée d’aliments transformés, perturbe cette fonction de libre circulation, engendrant des symptômes de stagnations qui solliciteront excessivement l’activité du foie.

En effet, cette sollicitation si elle est trop marquée peut entraîner des réactions plus ou moins fortes à tous les niveaux autant physiologiques que psychologiques. En voici quelques exemples:

  • fatigue, manque d’entrain
  • anxiété, déprime
  • colère, irritabilité
  • nausées
  • spasmes musculaires
  • tendinite
  • maux de tête
  • difficultés digestives etc.

Ces symptômes sont en général passagers mais peuvent être plus marqués au printemps.

Que manger au printemps ?

Afin d’activer le fonctionnement du foie au printemps, il convient d’adapter son alimentation selon certaines règles et de favoriser certains aliments :

  • Toutes les petites pousses et germinations y compris les grains germés.
  • Les aliments VERTS, riches en chlorophylle (laitue printannière, mâche, cresson, kale etc). La couleur verte est associée au foie et au printemps.
  • Les algues, le thé vert.
  • Les smoothies verts ou les jus de légumes crus en petite quantité.

La saveur acide

La saveur acide est associée au foie. Notre foie est un organe essentiel, car il aide la digestion et permet d’éliminer les toxines. Un foie en bonne santé permet au corps d’être nettoyé efficacement. La saveur acide est également liée aux tendons, muscles, et aux yeux. Si l’apport en aliments acides est équilibré, cela tonifie le foie et l’aide dans ses fonctions de purification – détoxification, les muscles sont toniques, les ongles sont roses et solides, la vue est excellente.

À l’inverse, si la consommation en saveur acide est insuffisante ou trop importante, cela aura une incidence sur le foie qui se trouvera affaibli : muscles douloureux ou tendus (crampes), tendons fragilisés (risque de tendinites), ongles pâles et cassants, problèmes de vue (fatigue oculaire, conjonctivite, maux de tête), et problèmes digestifs (vomissements, indigestions, fatigue, constipation). À un niveau psychique, l’humeur peut s’en trouver perturbé et favoriser l’irritabilité et l’impatience.

Conseils

  • Au réveil, prendre un verre d’eau chaude avec le jus d’un demi-citron et un peu de miel sauvage pour adoucir l’acidité (la saveur acide en petite quantité renforce le foie et la vésicule biliaire).
  • Évitez de consommer trop de graisses, charcuteries, produits laitiers (car ils produisent beaucoup d’humidité qui entrave la circulation du foie).
  • Faites sauter vos aliments afin de les garder croquants et à peine cuits.
  • Augmentez modérément les aliments de saveur acide comme le citron, les clémentines, l’ananas, le pamplemousse, le vinaigre de riz, l’oseille, les tomates etc. Cela permet de tonifier le Foie et de stimuler votre système immunitaire.
  • Augmenter légèrement les aliments de saveur amère (laitue romaine, la roquette, les endives, le quinoa, la mâche ou les épices comme le curcuma, l’origan etc) . Les aliments amers permettent d’avoir un effet sédatif sur un foie engorgé.

Tisane du printemps : Préparer une infusion de menthe fraîche ou en sachet à laquelle vous ajouterez un peu de jus de citron ou de lime et éventuellement un peu de sirop d’érable pour équilibrer l’acidité. Cette préparation sera particulièrement appréciée par le foie, qui sera rafraîchi par la menthe et tonifié par la saveur acide.

Références:

Jodoin, Michel Ac PhD. Entre fourchette et baguettes – plaisir et sagesse au menu. Éditions Trafford et Li Shi Zhen, 2011.
Jodoin, Michel Ac PhD. IZAKAYA – les meilleures recettes de bistro japonais. Éditions Li Shi Zhen, 2015